Tresigallo Viaggio nel Tempo

Tresigallo Viaggio nel Tempo 01.jpgTresigallo Viaggio nel Tempo 02.jpgTresigallo Viaggio nel Tempo 03.jpgTresigallo Viaggio nel Tempo 05.jpgTresigallo Viaggio nel Tempo 06.jpgTresigallo Viaggio nel Tempo 07.jpgTresigallo Viaggio nel Tempo 08.jpgTresigallo Viaggio nel Tempo 09.jpgTresigallo Viaggio nel Tempo 10.jpgTresigallo VIaggio nel Tempo 11.jpgTresigallo Viaggio nel Tempo 12.jpgTresigallo Viaggio nel Tempo 13.jpg

 

Tresigallo est une petite ville pas loin de Ferrara, dans le nord d’Italie. Il représente l’exemple le plus complet d’architecture rationaliste non celebrative des années 30.  Il a été complètement reconstruit entre le 1933 et le 1939, sous l’impulsion d’Edmondo Rossoni, le plus important représentante de la doctrine du socialisme corporatif en Italie. 

 Le village a été témoin d’une révolution anthropologique conséquente à une rapide transformation sociale.  Petit agglomérat d’agriculteurs endettés, il devient en l’espace de quelques années une moderne ville ouvrière conforme à l’esprit autarchique de l’époque. L’emploi presque total de la population, permet d’améliorer significativement la qualité de vie. La réduction de la journée du travail déclenche du temps libre qui s’organise autour de condensateurs sociaux (salle de bal, gymnase, terrain sportif).

Pendant quelques années Tresigallo représente un expérimente réussi de cohabitation entre la propriété industrielle et les salariés locaux. Les 700 habitants de 1920, deviendront environ 9000 en 1940.   La tragédie de la deuxième guerre mondiale, qui laissera des cicatrices indélébiles dans les cœurs des italiens, mettra fin à cette expérience originale.  Le changement de la politique économique de l’après-guerre portera à une progressive fermeture des industries et à une graduelle dégradation d’une partie du paysage urbaine du village.

Une récente prise de conscience de l’importance du patrimoine architectonique de Tresigallo a finalement permit de démarrer une programme de restauration qui a redonné à certains bâtiments leur aspect original.

 Les  images de cette série ont l’ambition de remonter dans le temps. La couleur est utilisée en tant que langage primaire pour évoquer l’atmosphère de l’époque.